La claque • The slap

30 Juin 2016 - June 30th

Une claque dans la gueule. Voilà ce dont la plupart des gens auraient besoin. Une claque pour remettre leurs idées en place. Une claque pour qu'ils comprennent enfin ce qui est réellement important. Et si quelqu'un se porte volontaire, je veux bien qu'il me la fiche, cette claque. Parce que comme tout le monde aujourd'hui, j'ai oublié l'essentiel. Oui, j'ai oublié. Oublié à quel point certaines choses sont importantes.

J'ai été aspirée dans le tourbillon infernal du beurre et de l'argent. Oui je veux toujours le beurre et l'argent du beurre. Comme tout le monde. Si c'est comme tout le monde, c'est normal...? Oui. Et c'est le fait que ce soit devenu normal qui est inquiétant. Moi aussi je fais la tête quand je ne peux pas avoir un objet que je désire, quand je n'ai pas d'argent. Il est mieux de pleurer dans une ferrari que dans une fiat panda paraît-il, certes. Mais nous sommes prisonniers du vouloir, du pouvoir, du savoir. Le système nous impose de plus en plus de limites ou bien alors nous pousse de plus en plus à fermer les yeux. Fermer les yeux sur la vraie vie, celle qui est là, à portée de main, mais que nous ne touchons pas. Et c'est seulement dans l'âge où nous ne pouvons plus rien faire que nous avons envie de faire quelque chose de notre vie, enfin. C'est trop tard ! Si personne n'est là pour vous mettre une claque, cognez-vous une bonne fois la tête contre le mur ! Peut-être alors comprendrez vous. Cessez de débattre pour savoir si la vie est un bordel de hasards ou si elle est écrite, et vivez la ! 

Réfléchissez un instant, et pensez à votre précédent anniversaire. Vous avez l'impression que c'était hier, n'est-ce pas...? Et pourtant le prochain arrive bientôt... Un an de plus.... Pendant que certains ne pensent qu'à s'amuser en ce jour de fête, moi je réfléchis. Oui une année est passée, aussi difficile qu'elle ait pu être. Vite. Et les prochaines iront encore plus vite. C'est une maladie commune. Nous reportons toujours tout au lendemain, en oubliant que c'est peut-être déjà trop tard. Cessez d'attendre le bonheur, parce que le bonheur n'existe pas, c'est un concept qui a été inventé pour donner un but à notre vie, donner un but à l'existence. Un but invisible. Irréel. Il a bien fallu que nous trouvions quelque chose comme le bonheur pour survivre. Mais si le bonheur devait exister, il serait ce rayon de soleil qui effleure votre visage au petit matin quand vous sortez en plein été. Il serait cette goutte de pluie qui vous coule sur la joue. Il serait cet(te) ami(e) avec qui vous adorez passer du temps et que vous aimez très fort. Il serait vos parents, personnes les plus importantes au monde que nous oublions parfois de serrer dans nos bras. Il serait cette odeur de gâteau qui vous fait saliver. Il serait cette fin de journée de travail quand vous pouvez enfin faire ce que vous aimez. Il serait cette musique que vous écoutez et qui vous fait vibrer ou même chanter. Il serait ce moment ou vous admirez un ciel bleu ou étoilé tout en vous posant des questions sur ce que pourrait être votre avenir. Il serait cet instant ou vous inspirez fortement puis expirez tout en dessinant un léger sourire sur votre visage. Il serait ce frétillement des papilles quand vous mangez quelque chose que vous adorez. Il serait cette danse idiote que vous faites quand vous venez de recevoir une bonne nouvelle. Il serait ce plaisir intense lorsque la fin de l'hiver arrive. Il serait ce soulagement quand vous vous étiez inquiété(e) pour quelqu'un. Il serait ce baiser échangé avec la personne pour laquelle vous éprouvez un amour particulier. Il serait un animal avec lequel vous jouez et qui vous a vu grandir. Il serait cet enthousiasme quand vous regardez un épisode de votre série préférée. Il serait cette fierté éprouvée quand le cadeau que vous avez fait à une personne à laquelle vous tenez est un véritable succès. Il serait cette adrénaline agréable qui vous monte à la tête quand vous faites un manège. Il serait cet éclat de rire échangé avec quelqu'un. Il serait l'amour que l'on porte aux autres et que les autres nous portent en retour. Il serait l'amour de la vie. Le bonheur est tout simplement l'amour et tout ce que l'amour engendre. Mieux, le bonheur serait la vie. Le bonheur est en réalité un autre mot pour désigner la vie elle-même. Le bonheur, ce n'est pas un objectif. Non. Le bonheur, c'est le chemin qui nous mène à un objectif qui n'existe pas. Le bonheur, c'est notre vie. Alors ouvrez les yeux, les oreilles, les bras, et votre cœur ; puis vivez votre vie même si parfois vous devez pleurer. Pleurer, souffrir, c'est une obligation dans une existence. Même vouloir abandonner, c'est la vie. Car celui qui n'a jamais séché ses larmes n'a jamais connu cette sensation de renaissance, utile pour ouvrir les yeux. Maintenant, il est enfin temps.

Regardez l'objectif.... 

Souriez, vous êtes en vie !




A slap in the face. That is what most people would need. A slap to put their ideas in place. A slap so that they finally understand what is really important. And if someone volunteers, I want him to take the plug, this slap. Because like everyone else today, I forgot the basics. Yes, I forgot. Forget about how important things are.
 
 
I was sucked into the infernal whirlwind of butter and silver. Yes I still want butter and butter money. Like everyone. If it's like everyone else, it's normal...? Yes. And it is the fact that it has become normal that is disturbing. I also make the head when I can not have an object that I desire, when I have no money. It is better to cry in a ferrari than in a fiat panda, it seems. But we are prisoners of will, of power, of knowledge. The system imposes more and more limits on us or else it pushes us more and more to close our eyes. Close your eyes to the real life, the one that is there, within reach, but that we do not touch. And it is only in the age when we can do nothing that we want to do something about our lives. It's too late ! If no one is there to make a slap, bang your head against the wall ! Perhaps then you will understand. Stop arguing about whether life is a brothel of chance or if it is written, and live it !

Think for a moment, and think of your previous birthday. You feel like it was yesterday, is not it...? And yet the neighbor comes soon... One more year... While some people think only of having fun on this feast day, I reflect. Yes, a year has passed, however difficult it may have been. Quick. And the next will go even faster. It is a common disease. We always postpone everything to the next day, forgetting that it may already be too late. Stop waiting for happiness, because happiness does not exist, it is a concept that was invented to give purpose to our life, to give purpose to existence. An invisible goal. Unreal. We had to find something like happiness to survive. But if happiness were to exist, it would be that ray of sunlight that brushes your face in the early morning when you go out in the middle of summer. It would be that drop of rain that flows on your cheek. It would be this friend with whom you love to spend time and that you like very strong. He would be your parents, the most important people in the world whom we sometimes forget to hug. It would be that cake smell that makes you salivate. It would be that end of workday when you can finally do what you like. It would be this music that you listen to and that makes you vibrate or even sing. It would be this time when you admire a blue or starry sky while asking you questions about what might be your future. It would be this moment or you inhale strongly then exhale while drawing a slight smile on your face. It would be this crawling of the taste buds when you eat something you adore. It would be that silly dance you make when you just get good news. It would be this intense pleasure when the end of winter comes. It would be that relief when you were worried about someone. It would be this kiss exchanged with the person for whom you have a particular love. It would be an animal with which you play and which has seen you grow. It would be that enthusiasm when you watch an episode of your favorite series. It would be this proven pride when the gift you have made to a person you are holding is a real success. It would be that nice adrenaline that rises to your head when you do a merry-go-round. It would be that burst of laughter exchanged with someone. It would be the love that we carry to others and that the others carry us in return. It would be the love of life. Happiness is simply love and all that love generates. Better, happiness would be life. Happiness is actually another word for life itself. Happiness is not an objective. No. Happiness is the path that leads us to a goal that does not exist. Happiness is our life. Then open your eyes, your ears, your arms, and your heart; Then live your life even though sometimes you have to cry. To cry, to suffer is an obligation in an existence. Even wanting to give up is life. For he who has never dried his tears has never experienced this sensation of rebirth, useful for opening his eyes. Now it is finally time. 

Look at the goal...
 
Smile, you're alive !

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Sentez-vous libre de me laisser un commentaire. Ou votre numéro de carte bleue.