Souvenirs • Memories

10 Février 2014 - February 10th

Les souvenirs sont cette chose qui fait de nous ce que nous sommes, ils sont à la fois notre passé, notre présent et tout notre futur. On s'accroche aux bons souvenirs quand tout est noir, on repense à nos anciens sourires et à nos anciens éclats de rire. Mais finalement, les bons souvenirs sont encore pires que les mauvais. Oui, les mauvais souvenirs nous prouvent que tout peut aller mieux ; les bons souvenirs sont des sourires qui ne reviendront jamais. Chaque moment présent nous rappelle un souvenir, et chaque souvenir nous rappelle le moment présent. Cette personne que l'on a tant aimée, cette personne que l'on souhaite tant oublier. L'amour, l'amitié... Qu'est-ce que c'est réellement ? Des souvenirs.

Pourquoi aime t-on quelqu'un ? Avant tout parce qu'on se remémore de fabuleux moments passés en sa compagnie. Au-delà de l'amour indescriptible, les souvenirs sont les fondements de nos relations. Plus les souvenirs s'accumulent, qu'ils soient bons ou mauvais, plus notre destin s'accroche à celui de l'autre. Mais parfois malgré un seul minuscule souvenir, bref et fort, nous voilà attachés à un autre être, à un moment de notre vie qui ne nous quittera jamais. Ces souvenirs sont effrayants, parfois nous avons tellement peur de les perdre... Cela ne vous est jamais arrivé ? Tenter de vous raconter à nouveau ce fabuleux moment dans votre tête, et vous rendre compte qu'il vous manque quelque chose ? Comme un fragment, une sensation, une image ? Vous dire à ce moment là que tout cela est aussi fragile qu'une aile de papillon ? Je l'espère... Car c'est à ce moment là que l'on comprend que tout est fragile. Parfois je me dis que cette personne que j'aime de tout mon être (qu'elle soit ma meilleure amie, ma mère, mon amant, ma voisine ou même mon animal de compagnie) risque de devenir, du jour au lendemain, uniquement un souvenir. Je ne le veux pas. Personne ne souhaite une chose pareille. Parfois nous jetons certains éléments dans la poubelle de la mémoire volontairement, mais tellement de choses s'y rendent alors qu'on ne le demandait pas... Chaque moment passé est si rare, si éphémère, si proche et pourtant si lointain... Je ne veux pas perdre tout cela.

La vie fait bien ce qu'elle souhaite, nos décisions parfois nous mènent ailleurs, mais je ne veux pas que ces personnes deviennent un souvenir. Je ne veux pas penser à elles en me disant qu'elles sont entrées dans mon passé ! Jamais. Et si cela devait arriver, je crois que j'en mourrais. J'ai tellement envie qu'elles restent mon présent et qu'elles deviennent mon éternité ! J'ai déjà perdu quelqu'un qui doit à présent rester un souvenir... Ça fait mal, tellement mal... C'est ce qui fait le plus mal. Devenue un fantôme de ma vie, devenue une ombre de mon existence. Parfois l'impression qu'elle n'a été qu'un songe, un mensonge... Sentiment étrange, comme si j'avais rêvé ma vie depuis le commencement. On dit qu'il ne faut pas pleurer parce que c'est terminé, mais sourire car c'est arrivé... Mais comment peut-on sourire à quelque chose qui se termine contre notre désir ? C'est impossible ! Je ne veux plus jamais que cela recommence. Quitte à empêcher les gens d'entrer dans mon présent, les chasser de mon futur, pour que JAMAIS ils n'entrent dans mon passé. C'est dur, voire inimaginable parfois. Mais il faut être fort. Contrairement à ce que beaucoup de personnes pensent de moi, je n'ai pas un cœur de glace, je ne suis pas un robot. J'évite que ces personnes écrivent leurs lignes dans mon histoire, pour qu'il n'y ait jamais de fin. N'est-ce pas la seule solution ? J'ai tort, peut-être... Sûrement, même, j'en suis sûre. Mais je suis fatiguée de déchirer des pages, usée de devoir recommencer à chaque rature. Je voudrais tellement pouvoir écrire seule... Les souvenirs sont souffrance. 

 
The memories are those who have done what we are, they are at the same time our past, our present and all our future. On clings to the good memories when everything is black, rethinking our old smiles and our old bursts of laughter. But in the end, good memories are even worse than bad ones. Yes, bad memories prove that everything can be better ; good memories are smiles that will never come back. Each present moment reminds us of a memory, and each memory reminds us of the present moment. This person whom we loved so much, this person whom we wish so much to forget. Love, friendship... What is it really ? Memories. 

Why do you like someone ? Before all that happens in the fabulous moments spent in his company. Beyond indescribable love, memories are the foundation of our relationships. The more memories accumulate, whether good or bad, the more our destiny clings to that of the other. But sometimes in spite of a small memory, short and strong, we are attached to another being, a moment of our life that will never leave us. These memories are scary, sometimes we are so afraid of losing... It never happened to you ? Try to tell you again this fabulous moment in your head, and realize that you are missing something ? Like a fragment, a sensation, an image ? You think at the time that all this is as fragile as a butterfly wing ? I hope so... For it is at this point that we understand that everything is fragile. Sometimes I tell myself that this person I love with all my being is my best friend, my mother, my lover, my neighbor or even my pet. I do not want it. No one wants that. Sometimes we throw some items into the dustbin of the memory voluntarily, but so many things go when we do not ask... Each moment is so rare, so ephemeral, so close and yet so distant. Do not want to lose it all. 

Life is welcome, decisions are domestic, but I do not want people to become a memory. I do not want to think of them in me saying they have entered my past! Never. And if that happens, I think I would die. I so desire they remain my present and they become my eternity! I have already lost someone who must now remain a memory... It hurts, so badly... That is what hurts the most. Become a ghost of my life, become a shadow of my existence. Sometimes feel like I've ever had a dream, a lie... Strange feeling, as if I had dreamed my life from the beginning. We say that we should not cry because it is over, but smile because it happened... But how can we smile at something that ends against our desire ? It's impossible ! I never want to. Even if I prevent people from entering my present, the hunters of my future, for whom they NEVER enter my past. It's hard, sometimes unimaginable. But you have to be strong. Contrary to what many people think of me, I do not have a heart of ice, I'm not a robot. I avoid these people writing their lines in my story, so that there will never be an end. Is not that the only solution ? I'm wrong, maybe... Surely, I'm sure. But I am tired of tearing pages, worn out by having to start over again. I would like so much to write alone... Memories are suffering.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Sentez-vous libre de me laisser un commentaire. Ou votre numéro de carte bleue.