Mal • Hurt

26 Mai 2014 - May 24th

Connaissez-vous ce moment où l'on se rend compte que notre vie part en lambeaux ? Où l'on sait que le pire n'est pas passé mais reste encore à venir ? Nous sommes là, sans repères, et l'on ne peut rien faire si ce n'est attendre la déchéance. La volonté, le travail, l'acharnement ; quand rien ne saurait modifier notre destin et ses jours sombres ?

Nous avons la sensation d'être une épave, un vieux chien galeux abandonné sur une aire d'autoroute. Les voitures, les gens, les vies et les destins passent et s'effacent, le jour se lève et la nuit tombe, mais nous sommes immobiles, au milieu de tout ça, de toute cette violente agitation, et faisons du sur-place. La lumière du soleil, l'éclat des étoiles ; non, plus rien n'aide à avancer. Notre âme est lourde, notre esprit comme séparé de notre corps, notre cœur ne cesse de trembler, et une douleur constante nous submerge ; comme un pieu enfoncé dans la poitrine. Ça hurle, ça secoue, nous ne sommes absolument plus maîtres de nos émotions. Quand un sourire assombri arrive enfin à s'esquisser, il disparaît aussitôt. Comme aspiré par un trou noir, comme noyé par les océans. Le temps est tout à la fois, rapide, lent, vide et plein. Chaque image semble être déjà vue parce que l'on souhaite que tout appartienne au passé.

Mais dans tout cet horrible chaos, on espère. Oui, l'espoir ne nous quitte jamais. Nous n'avons plus que lui, il est notre rempart, notre repère, notre boussole. Pourtant nous savons que cet espoir est inutile, infondé, inconcevable. C'est là que des larmes commencent à couler le long de nos joues, que notre tête nous donne l'impression qu'elle va exploser. Nous ne pouvons rien faire, parfois même notre destin et notre propre vie ne nous appartiennent plus. Nous ne pouvons que rester des témoins passifs et impuissants de notre existence. Nous vivons à la troisième personne, avons la sensation d'être observés à travers une vitre sans teint. Manipulés, tel des marionnettes. Non, tout cela ne peut être réel, cela ne peut m'arriver. Cela ne peut lui arriver. Et pourtant si. La réalité nous échappe souvent, mais nous, nous ne lui échappons jamais.

Si vous êtes dans ce cas là, espérer reste pourtant votre unique chance de survie.

Espérez, supportez et avancez.



 
Do you know this moment when we realize that our life is in tatters ? Where do we know that the worst is not past but still to come ? We are there, without benchmarks, and we can do nothing but wait for the downfall. Will, work, fury ; when nothing can change our destiny and its dark days ?

We have the feeling of being a wreck, an old barren dog abandoned on a highway area. Cars, people, lives and destinies pass and fade, the day rises and night falls, but we are motionless, in the midst of all this, of all this violent agitation, and let's make it on the spot. The light of the sun, the brightness of the stars ; no, nothing helps to advance. Our soul is heavy, our mind as separated from our body, our hearts cease to tremble, and a constant pain overwhelms us ; like a stake embedded in the chest. It screams, it shakes, we are absolutely no longer masters of our emotions. When a smile finally arrives to sketch darkened, it disappears immediately. As sucked by a black hole, as drowned by the oceans. Time is all at once, fast, slow, empty and full. Each image seems to be already seen because one wishes that everything belongs to the past.

But in all this horrible chaos, we hope. Yes, hope never leaves us. We have only him, he is our bulwark, our landmark, our compass. Yet we know that this hope is useless, unfounded, inconceivable. This is where tears begin to flow down our cheeks, as our head gives us the impression that it will explode. We can do nothing, sometimes even our destiny and our own lives no longer belong to us. We can only remain passive and impotent witnesses of our existence. We live in the third person, have the feeling of being observed through a window without complexion. Manipulated, such as puppets. No, all this can not be real, it can not happen to me. This can not happen to him. And yet so. Reality often escapes us, but we never escape it.

If you are in this case, hope remains your only chance for survival. 

Hope, support and advance.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Sentez-vous libre de me laisser un commentaire. Ou votre numéro de carte bleue.